Chez Adrien Berlioz, au Cellier des Cray

RETOUR

Chez Adrien Berlioz, au Cellier des Cray

Chez Adrien Berlioz, au Cellier des Cray

- Catégories : Divers

Les vacances sont souvent l’occasion de rendre visite aux vignerons. Cet été ne déroge pas à la règle. Le 3 septembre, nous sommes en Savoie et nous avons rendez-vous avec Adrien Berlioz. Adrien profite d’une courte pause entre deux périodes intenses de vendanges pour nous recevoir. Au programme : ballade dans les magnifiques coteaux de Chignin et dégustation du dernier millésime.

Présentation du domaine

Adrien Berlioz s’installe à Chignin en 2006, juste à côté de son cousin Gilles Berlioz (Domaine Partagé) et donne naissance au Cellier des Cray. Il cultive d’abord quelques arpents de vignes cédés par sa famille, puis entreprend des travaux de plantation. Le domaine compte aujourd’hui 5,5 hectares répartis en 13 unités parcellaires, donnant chacune naissance à une cuvée spécifique. Adrien Berlioz souhaite conserver ce domaine à taille humaine pour rester au plus près de ses vignes et de ses vins. 

Les sols sont argilo-calcaires, la proportion d’éboulis calcaires variant d’une parcelle à l’autre. Ici les pentes peuvent atteindre 50% et une grande partie du travail des sols s’effectue à la pioche, au treuil ou par traction animale. Le domaine est certifié en Agriculture Biologique et Biodynamique depuis 2012. Les cépages utilisés sont essentiellement savoyards. On retrouve la Mondeuse, le Persan et la Douce noire pour les rouges, le Bergeron (nom local donné à la Roussanne), la Jacquère, l’Altesse, la Malvoisie pour les blancs.

Au chai, les fermentations des vins blancs se déroulent en cuve en milieu réducteur, grâce à l’action des levures indigènes. Les fermentations malo-lactiques sont recherchées. Pour les vins rouges, la vendange est plus ou moins égrappée selon les millésimes. Les élevages se déroulent en demi-muids provenant d’un grand vigneron jurassien, Jean-François Ganevat. L’utilisation des sulfites est minime. 

Adrien Berlioz est un vigneron ancré dans son terroir et un vinificateur précis. Les vins du Cellier des Cray offrent une grande sensation de pureté et de raffinement. De grands vins savoyards intenses, à la minéralité sous-jacente.

Ballade au milieu des parcelles

Impressionnant vignoble de Chignin

La dégustation

Adrien ouvre d'abord 3 cuvées de Chignin-Bergeron. Puis une Roussette de Savoie et enfin une cuvée de Mondeuse.

Raipoumpou 2019 offre des notes intenses d'abricot frais et de jasmin. La bouche est tendre, généreuse et équilibrée par de beaux amers. Un vin magnifique et irrésistible !

Barzereu 2017 présente une autre équilibre, entre richesse du fruit (il reste quelques grammes de sucre résiduel) et une fraicheur minérale due au sol calcaire de cette parcelle. D'après Adrien, ce vin a mis plus de temps à se mettre en place, mais se goûte aujourd'hui de mieux en mieux.

Albinum 2017 est une autre cuvée parcellaire de Bergeron, au profil riche et complexe. Un vin concentré, serré, puissant et minéral, à attendre encore un peu pour en profiter pleinement.

Zulime 2019 est une Roussette de Savoie (cépage Altesse). Le nez est frais, printanier, avec des notes d'agrumes. La bouche est vive, fruitée, avec une minéralité éclatante et beaucoup de longueur. Un très joli vin qui évoque les meilleurs chenins de Loire.

Marie Clothilde 2019 est une cuvée de Mondeuse énergique, fraiche et délicatement florale. Le nez est très expressif, avec des notes de fruits rouges bien murs, de poivre et de pivoine. La bouche est légère, mais suffisamment structurée pour faire de cette cuvée un beau vin de gastronomie.

LES CUVEES DISPONIBLES ACTUELLEMENT : ICI !


Dans le Cellier des Cray