Escapade en Loire #1

RETOUR

Escapade en Loire #1

Escapade en Loire #1

- Catégories : Divers

Jour 1 : Chinon et Anjou

Après quatre heures de route la journée démarre à Chinon, avec le Domaine des Frères. Henri et Valentin Bruneau viennent de signer leur premier millésime et c'est une réussite. Nous faisons le tour des parcelles : plusieurs ilots de vieilles vignes de cabernet franc sur des terroirs qualitatifs, comme les Picasses. Aujourd'hui, seule la cuvée Le Pérou 2020 est disponible en bouteilles. Les autres cuvées élevées "en cuve" sortiront au printemps, alors que celles élevées en "barriques" sortiront de la magnifique cave souterraine dans un an voire deux. De jeunes vignerons doués et motivés, promis à un bel avenir !

La cave souterraine du Domaine des Frères

Une heure et demie plus tard je suis en Anjou. Je démarre l'après-midi avec le domaine de la Grange aux Belles à Soulaines-sur-Aubance. Nous travaillons depuis plusieurs années avec Marc, Julien et Gerald, mais c'est ma première visite au domaine. Je déguste le millésime 2020 encore en élevage et les 2019 en bouteilles, avec un coup de cœur pour la nouvelle cuvée "La Roche de Mûrs" : un chenin étincelant, ample et minéral. Les cuvées de printemps du millésime 2020 (Vin de Jardin, La Chaussée Rouge, Brise d'Aunis) ne vont pas tarder à débarquer à Brive !

Puis je me dirige vers le sud, vers Faye-d'Anjou. Je dois récupérer notre allocation chez Olivier Lejeune, au domaine Le Clos des Plantes. Première visite également chez ce jeune vigneron talentueux, récemment installé dans un nouveau lieu d'habitation et de vinification. Je prends le temps de découvrir l'histoire d'Olivier, son parcours d'installation, ses premières vinifications, les réussites, les difficultés. Je conviens avec lui de laisser ses 2019 se reposer encore un an avant de les commercialiser. Ils révèleront ainsi tout leur potentiel. Vous allez devoir attendre un peu avant de déguster "Poiesis" et "Pelo" !

Il fait nuit et j'ai déjà deux heures de retard lorsque je rejoins le chai de Benoit Courault, situé au lieu-dit Vallet, à Faye-d'Anjou également. Je souhaite travailler avec ce vigneron depuis plusieurs années, tant je me réjouis à chaque bouteille ouverte. Benoit est entouré d'une joyeuse troupe de sommeliers lorsque j'arrive. Nous goûtons les 2020 en cours d'élevage puis passons rapidement à l'apéro avec les 2019 en bouteilles. Tout est bon, mais la cuvée "La Coulée" me laisse sans voix. Une claque ! Il est tard et je dois rejoindre Saumur pour y passer la nuit. Je conviens de repasser en fin de semaine pour charger quelques cartons.

Jour 2 : Saumur-Puy-Notre-Dame

Cette deuxième journée est entièrement consacrée à la dynamique appellation Saumur Puy-Notre-Dame. Autour des quelques domaines historiques, on compte de nombreuses installations. Le niveau de qualité des vins est particulièrement élevé. Un lieu incontournable pour tous les amateurs de chenin et de cabernet. Le programme de la journée comprend la visite de trois domaines et un déjeuner rassemblant les trois vignerons. Il ne faut pas trainer !

La Cerisaie, Saumur-Puy-Notre-Dame

Je rejoins Pauline Mourrain et Laurent Troubat à pied, dans un froid polaire. Le Domaine de l'Austral est maintenant installé à Argentay, dans les anciens bâtiments de Jacky Ripoche. Pauline me fait faire le tour des parcelles du domaine et de celles des voisins : la Cerisaie, la Ray (cuvée Manta !), les Amandiers (chenin). La matinée se poursuit avec la dégustation des vins en bouteilles : Fontenelles 2017 et Amandiers 2018 pour les blancs, Octopus 2019, Manta 2017 et 2019, Vigneaux 2017 et 2019 pour les rouges. Tout est très bon, juteux et précis, avec un coup de cœur pour Manta 2019 et Amandiers 2018. Les vins de L'Austral seront de retour bientôt à Brive-la-Gaillarde.

Les Amandiers en barriques, L'Austral

Les Fontenelles et Les Amandiers, L'Austral

Le déjeuner est sympathique et arrosé d'une belle bouteille du Clos de la Cerisaie blanc 2016 du domaine Mélaric. Après le café, je pars avec Emmanuel Haget. Nous visitons ses parcelles dont le pineau d'aunis à l'origine de la cuvée Palabres et le Clos Messemé, niché en plein cœur du hameau du même nom. Deux jolies parcelles à taille humaine où l'on se sent bien. La visite se poursuit au chai à Vauldenay. Nous dégustons les 2020 et 2019 en cours d'élevage et quelques vins en bouteilles : Anytia 2018, 2019 et 2020 (seule cuvée de blanc), Palabres 2020 (pineau d'aunis), Loustic 2020 (assemblage de cabernet et de grolleau, très réussi), Clos Messemé 2019 et Chant du Monde 2019 (sol d'argiles à silex). j'apprécie beaucoup le style d'Emmanuel : des vins sincères, fruités et profonds.

Pineau d'Aunis de la cuvée Palabres, Emmanuel Haget

Emmanuel Haget, Saumur-Puy-Notre-Dame

J'arrive avec la nuit à Doué-en-Anjou, au domaine Mélaric, chez Aymeric Hilaire et Mélanie Cunin. Aymeric est en plein décuvage. Excellent pédagogue, il m'explique les subtilités de la chose. Depuis le millésime 2019 les vins sont vinifiés selon une approche différente des années passées : moins d'extraction et plus de fruit. Je connais peu les vins du domaine Mélaric, c'est donc une dégustation "découverte". Nous goûtons tranquillement Billes de Roche blanc 2019, La Cerisaie blanc 2018, Tandem 2020 et 2019 (assemblage de cabernet et de grolleau), Clos Rousseau 2019 (grolleau), Billes de Roche rouge 2019 et 2018, La Cerisaie rouge 2018. Des vins charnus et puissants, qui possèdent la profondeur nécessaire pour une longue garde. Ces jolis vins rejoindront notre sélection dans quelques temps.

Il est tard, je pars en direction de Dampierre-sur-Loire, où débutera ma troisième journée en Val de Loire.