Soirée dégustation

Dégustation des vins de Thomas Finot

Hier soir nous avons dégusté les nouveaux millésimes du Domaine Finot. Thomas Finot est vigneron dans les Coteaux de Grésivaudan, à Bernin précisément près de Grenoble en Isère. Il cultive en biodynamie environ 7 ha de vignes et met en lumière les cépages locaux tels que l’Etraire de la Dhuy ou le Persan. Les vins de ce jeune vigneron talentueux progressent d’année en année, comme en témoignent nos commentaires de dégustation reportés plus bas.

L’ensemble des vins dégustés sont disponibles dès à présent à la cave du Pic Vert, malheureusement les quantités sont très limitées…

GALOPINE 2016

Nez ouvert, expressif, fruité (pêche jaune/abricot), légèrement boisé. Bouche à l’attaque ronde, puis texture fine, finale fraîche, acidulée. Bonne longueur. Vin de plaisir immédiat, original et salivant.

GRISET 2016

Nez discret, subtil, floral (verveine citronnée). Bouche pleine, matière dense, de l’épaisseur et de l’ampleur. Bel équilibre entre le gras et la fraîcheur. Finale longue et salivante. Vin plus délicat, qu’il faut d’avantage aller chercher. Mais d’une grande pureté et délicatesse.

CHARDONNAY 2016

Nez ouvert, très fruité (poire fraîche, pomme sucrée), notes boisées encore un peu présentes. Bouche large, du corps, de la puissance. Finale fraîche avec de beaux amers. Beau vin pour la table.

PINOT NOIR 2016

Nez ouvert et complexe, entre les notes fruités (griottes), florales (pivoine) et animales (cuir, viande). Bouche juteuse, concentrée. Tanins encore serrés mais fins. Pour une pièce de bœuf saignante !

ETRAIRE DE LA DHUY 2016

Beau nez, élégant. Notes de fruits rouges cuits, de beau végétal (menthe), de résine (pin). Légère sensation de sucrosité en attaque de bouche, matière fine et fraiche, veloutée. Finale fraiche, longue et délicate. Très beau vin…

PERSAN 2015

Nez concentré, sanguin, intense (jus de viande, fumé). Bouche juteuse, sèveuse, dynamique. Tanins serrées mais fins, acidité salivante. Très long. Sensation de grande énergie. Vin impressionnant qu’il faut attendre encore quelques années.

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.